Un congé allongé pour les nouveaux pères

 
Un congé allongé pour les nouveaux pères

Depuis le 1er juillet 2021, la durée du congé paternité est passée à 28 jours, une opportunité pour les pères d’être davantage présents pendant les premiers jours de l’enfant !

Pour les agents publics comme pour les salariés du privé et les indépendants, la durée du congé paternité a doublé au 1er juillet passant de 14 à 28 jours. Cet allongement s’accompagne d’une nouveauté : une durée minimale obligatoire de 7 jours.

Cette réforme s’inscrit dans le cadre des mesures annoncées en faveur des 1000 premiers jours de l’enfant avec pour objectifs :

  • offrir de meilleures conditions de développement pour les nouveaux-nés, en permettant au second parent d’être plus présent pendant les premiers jours et faciliter la création des liens d’attachement durables entre le second parent et l’enfant ;
  • apporter un soutien à la mère et garantir la protection de sa santé et celle de l’enfant ;
  • contribuer à un rééquilibrage des tâches domestiques et parentales entre les parents et une meilleure conciliation de la vie familiale avec la vie professionnelle.

En cas de naissances multiples, le congé peut être porté à 32 jours contre 18 auparavant.

Le congé est fractionnable après la période obligatoire de 7 jours. Le congé restant peut être divisé en deux périodes d’une durée minimale de cinq jours. Ces périodes peuvent être prises immédiatement à la suite de la période obligatoire ou ultérieurement. S’il le souhaite, le second parent peut donc bénéficier de trois périodes de congés distinctes.

Le congé peut être pris dans les 6 mois qui suivent la naissance, un délai allongé qui peut permettre au second parent de prendre le relai de la mère à l’issue de son congé maternité.

Le congé de paternité est un droit qui ne peut être refusé.

L’agent doit informer son administration de la date et de la durée de son congé, un mois au minimum avant la naissance prévisionnelle de l’enfant. Lorsque le salarié souhaite prendre le congé en plusieurs fois, le même délai de prévenance doit être appliqué pour chaque période de fractionnement.

Pour les fonctionnaires, la rémunération est maintenue en intégralité pendant le congé. C’est également le cas pour les agents contractuels du secteur public, sans condition d’ancienneté.

Pour plus de renseignements :

Solidarités-sante.gouv.fr

Ameli.fr

Mesdroitssociaux.gouv.fr