Cités éducatives : 10 000 jeunes eurois présélectionnés !

 
Cités éducatives : 10 000 jeunes eurois présélectionnés !

Les Cités éducatives ont pour objectif une mobilisation de tous les acteurs de la communauté éducative pour améliorer les conditions d’éducation dans les quartiers défavorisés avant, pendant et après le cadre scolaire. Il s’agit de coordonner les dispositifs d’action existants et créer une synergie de territoire.

Les cités éducatives répondent à une ambition nationale d’égalité des chances portée par le Ministère de la Cohésion des territoires, le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse, en lien avec l’ANRUAgence Nationale de Rénovation Urbaine, la Délégation interministérielle de prévention et de lutte contre la pauvreté et les autres ministères tels que l’Enseignement supérieur, la Culture, la Santé ou la Formation.

L’enjeu est d’assurer la continuité éducative tout au long du parcours des enfants, de la crèche jusqu’à l’insertion professionnelle, avec des objectifs multiples :

  • Conforter le rôle de l’école, en améliorant le suivi personnalisé des élèves, la coopération avec les parents, et en développant l’ambition scolaire.
  • Promouvoir la continuité éducative, avec entre autres la création de nouvelles places en crèche, le développement de l’éducation artistique et culturelle (EAC) et un accent mis sur les politiques de prévention en hygiène et santé publique.
  • Ouvrir le champ des possibles en développant la mobilité des élèves, en favorisant l’insertion professionnelle des jeunes sans qualifications et en luttant contre l’illettrisme et l’illectronisme.

Très concrètement, les territoires retenus bénéficieront de moyens supplémentaires apportés par l’État, via des crédits des ministères chargés de la ville et de l’éducation nationale mais également d’une ingénierie renforcée.

Pour y candidater, les territoires devaient remplir plusieurs critères :

  • Être un quartier prioritaire politique de la ville d’au moins 5 000 habitants ;
  • Connaître des dysfonctionnements urbains (NPNRU d’intérêt national).
  • Souffrir d’une mixité scolaire (au moins un collège en REP+) ;
  • Être confronté à défi particulier :
    • Enjeu de sécurité marqué (quartier de reconquête républicaine) ;
    • Des difficultés scolaires accrues (2 collèges REP+ ou 1 REP+ et 2 REP) ;

Dans le département de l’Eure, deux territoires ont été présélectionnés : Evreux et Val de Reuil.

  • A Évreux, les 3 quartiers politique de la ville – Navarre – La Madeleine – Nétreville sont concernés. Les élèves de 14 écoles et 3 collèges vont bénéficier de ce dispositif soit au total 4405 élèves.
  • À Val de Reuil, un quartier politique de la ville regroupe 7 écoles et un collège. 4 autres écoles dont 2 hors QPV et un lycée sont rattachés au projet de la cité éducative ce qui représente 5987 élèves au total.

Les projets retenus seront connus en début d’année 2022, pour une contractualisation prévue avant 2024.