Influenza aviaire : 19 inspections réalisées par la DDPP de l’Eure

 
Influenza aviaire : 19 inspections réalisées par la DDPP de l’Eure

L’évolution de la situation sanitaire en matière d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) a conduit le Ministre de l’Agriculture, afin de limiter le risque d’introduction du virus sur le territoire national et après concertation avec l’ensemble des acteurs concernés, à décider de relever le niveau de risque de modéré à élevé.

L’élévation du niveau de risque a pour conséquences pour l’ensemble du département :

  • la claustration des volailles ou protection de celles-ci par un filet avec réduction des parcours extérieur
  • l’interdiction de l’organisation de rassemblements
  • l’interdiction de transport et de lâcher de gibiers à plumes
  • l’interdiction de l’utilisation d'appelants
  • la surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux
  • l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France
  • la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet

Ces mesures de prévention ont pour but de protéger les volailles domestiques d'une potentielle contamination par l’avifaune sauvage.

Dans le prolongement de ces mesures, la confirmation de 2 cas d'IAHP hautement pathogène en animaleries en Corse et d'un cas dans les Yvelines, ont amené la DDPPDirection départementale de la protection des populations de l'Eure à réaliser 19 inspections dans les animaleries vendant des oiseaux de basse-cour afin de vérifier :

  • les mesures de biosécurité mises en place au regard de l'élévation du niveau de risque à élevé sur l'ensemble du territoire national
  • la mise en œuvre des mesures de surveillance clinique des animaux et déclaration effective à la DDPPDirection départementale de la protection des populations des éventuelles mortalités
  • la mise en place effective d'une traçabilité des achats d'animaux
  • le mode de transport pour les livraisons de ces animaux en animalerie et mesures de biosécurité mises en place.

Les rappels réglementaires et des conseils en matière de surveillance des morbidités et mortalités ont été effectuées.