Vaccination Monkeypox (variole du singe) en Normandie : toutes les informations

 
 
Vaccination Monkeypox (variole du singe) en Normandie : toutes les informations

Une vaccination avec un vaccin de 3e génération peut être proposée aux personnes identifiées comme contacts à risque, ainsi qu’aux professionnels de santé exposés au risque sans mesure de protection individuelle.

Suite à l’avis de la Haute autorité de santé du 7 juillet 2022, une vaccination préventive peut être proposée aux groupes de personnes les plus exposés au virus.

Depuis le 11 juillet 2022, en plus des personnes qui ont eu un contact à risque avec une personne malade, les personnes entrant dans les indications retenues par la HAS peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner sur l’ensemble du territoire :

  • les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et les personnes trans, dans les deux cas, multipartenaires ;
  • les personnes en situation de prostitution ;
  • les professionnels exerçant dans les lieux de consommation sexuelle.

La vaccination peut aussi être envisagée au cas par cas pour les professionnels de santé amenés à prendre en charge les personnes malades.

Plusieurs lieux sont identifiés en Normandie et peuvent réaliser cette vaccination (voir ci-dessous).

Le ministère de la Santé et de la Prévention a annoncé l’activation par Santé publique France, dès ce mercredi 13 juillet d’une plateforme téléphonique d’information dédiée afin de répondre aux interrogations du public :

 Monkeypox Info service

0801 90 80 69

(appel gratuit depuis un poste fixe en France, de 8h à 23h 7j/7)

Elle aura en charge d’accompagner les messages de prévention et les mesures de protection, d’informer sur les symptômes, les traitements et la vaccination, de conseiller et d’orienter vers les dispositifs de prise en charge.

 

La vaccination contre le Monkeypox : comment ça marche ?

Pour rappel, le schéma vaccinal comprend 2 doses (ou 1 dose unique pour les personnes ayant déjà été vaccinées contre la variole, et 3 doses pour les personnes immunodéprimées). La vaccination pourra être réalisée par un médecin ou par un(e) IDE sur prescription médicale.

Les personnes volontaires et concernées pourront accéder à la vaccination sur la base d’une auto-déclaration de leur statut de personne cible pour la vaccination, après évaluation de la balance bénéfice-risque individuelle de cette vaccination.

Les personnes rapportant un contact à risque avec une personne malade pourront également accéder de la même manière à la vaccination.

La vaccination ne confère pas une protection immédiate, aussi il est important de continuer à éviter tout contact à risque avec une personne infectée par le virus Monkeypox ou suspectée de l’être.

Où et comment se faire vacciner ?

Les vaccinations préventives s’ouvrent progressivement en Normandie, les structures désignées par l’ARSAgence Régionale de Santé proposent la vaccination à leurs patients et ouvriront rapidement de nouveaux créneaux sur rendez-vous uniquement.

La priorité dans les services hospitaliers doit être données aux situations post-exposition.

La vaccination proposée dans ces lieux est gratuite. Elle nécessite de prendre rendez-vous en amont.