Partez à la rencontre de nos apprentis !

 
Partez à la rencontre de nos apprentis !

Le ministère de l’Intérieur s’est engagé grâce au « plan 10 000 jeunes » à offrir pour l’année scolaire 2021-2022 plus de 10 000 stages, contrats d’apprentissage et autres opportunités, à des collégiens de troisième, lycéens, apprentis ainsi qu’aux étudiants jusqu’à 26 ans (30 ans pour les personnes en situation de handicap dans le cadre des services civiques). La préfecture de l’Eure n’est pas en reste, puisqu’elle accueille sept apprentis ! Cette semaine, découvrez les portraits de Madeline et Yanis, alternants à la direction de l’action et de la coordination territoriale.

Madeline Baudic, 20 ans

Si Madeline est en première année de BTS support à l’action managériale, son expérience à la préfecture n’est pas sa première expérience professionnelle. En effet, elle avait déjà eu l’occasion de faire un stage de secrétariat dans une casse automobile alors qu’elle préparait son bac technologique en sciences et technologies du management et de la gestion (STMG).

C’est donc plutôt à l’aise qu’elle a intégré en septembre la direction de l’action et de la coordination territoriale, « un peu par hasard, après avoir postulé à une offre au service RH ». Le poste d’assistante du service étant actuellement vacant, ce sont de nombreuses missions qui sont confiées à Madeline. Elle suit « le courrier réservé du préfet, la circulation des parapheurs » et a également eu l’occasion de participer à une commission départementale de la nature des sites et des paysages (CDNPS).

Elle trouve que ce poste est intéressant, car il lui permet de « toucher un peu à tout, à travers le courrier réservé » et d’acquérir « une bonne culture générale et administrative ». Au point de passer des concours ? Madeline ne sait pas encore, car elle est là depuis peu. Pour l’instant, à l’issue de son BTS, elle hésite encore entre l’insertion professionnelle ou une poursuite d’études en licence.

Yanis Driyej, 23 ans

Yanis est originaire d’Évreux mais, pour le début de ses études supérieures, il a choisi l’université de Rouen, au sein de laquelle il a obtenu une licence en droit et validé une première année de master en droit public. Alors que beaucoup de ses camarades étudiants en droit public se tournent vers le secteur des marchés et contrats publics, Yanis lui, est particulièrement intéressé par « la conception et la mise en œuvre des politiques publiques ». C’est la raison pour laquelle il a choisi de faire sa dernière année d’études supérieures à l’université de Cergy, au sein de laquelle il prépare un master en droit des collectivités territoriales et politiques publiques en alternance.

Au sein de la préfecture de l’Eure, il est placé directement auprès de Mme Dorliat-Pouzet, secrétaire générale de la préfecture. Il accompagne « les derniers appels à projets encore ouverts du plan France Relance » et a eu l’occasion d’organiser un comité de sélection dans le cadre d’un appel à projets « transition numérique ». Un « travail d’attaché » qu’il a particulièrement apprécié.

En dehors de cette mission, il aide également les chargés de mission à préparer les dossiers du préfet pour ses différentes rencontres et visites. Un poste très enrichissant, où « aucune journée ne se ressemble, le tout dans une bonne ambiance ».