Installations classées : des opérations de contrôle menées dans l’Eure

 
Installations classées : des opérations de contrôle menées dans l’Eure

En 2019, une des actions nationales de l'inspectiondes installations classées a ciblé les entrepôts de stockage (http:// www. normandie.developpemen t -durable.gouv.fr / plaquette-sur-le-bilan-de-l-action-entrepot-2019-a3266. Html ).Cette série d'inspections avait été l'occasion de sensibiliser les exploitants au  "risque incendie "dans ce type d'établissements et révélé de nombreuses non-conformités dans la continuité de l'incendie sur des installations de stockage des sociétés Lubrizol et NL Logistique, survenu à Rouen le 26 septembre 2019.

Cet accident a mis en lumière plusieurs points de vigilances dans la prévention et la gestion des incendies dans les bâtiments de stockage : la bonne connaissance en temps réel par l'exploitant des produits stockés, la détection incendie, la disponibilité des moyens d'extinction, les capacités de rétention et l'organisation physique des stockages pour minimiser les risques d'effets dits « domino ».

Tous ces constats ont motivé la poursuite au niveau local de l’action engagée en 2019. Pour renforcer l'effet pédagogique de cette action, le nombre a été augmenté et le déroulement concentré sur une période de 15 jours, plutôt que sur l'ensemble de l'année. Ainsi, pendant deux semaines en juin 2020, 59 inspections, dont 51 inopinées ont été réalisées en Normandie par 24 inspecteurs (dont l’inspection des 5 établissements SEVESO seuil haut dans l'Eure). Les installations ciblées étaient des entrepôts mais aussi des bâtiments de stockage d’unités de production, notamment de l'industrie chimique.

À l’issue de ces contrôles, 34 % des visites ont donnés lieu à des sanctions administratives et à l’établissement de procès verbauxce qui est comparable à 2019 (35%) mais supérieur au taux moyen de 10 % pour les autres activités classées. Un suivi de ces écarts qui pourra conduire à des inspections sera effectué, mais il est rappelé que la sécurité des installations est de la responsabilité de l'exploitant, et que les problématiques de sécurité incendie sont des fondamentaux indispensables sur lesquels il convient qu'ils soient exemplaires.

Cette opération illustre l'action préventive de l'inspection des installations classées. La correction des écarts observés va contribuer à l'amélioration de la sécurité des installations et la communication globale des résultats incitera les autres exploitants à vérifier leurs installations. Ce type d’action dite « coup de poing » a vocation à être reconduit régulièrement dans la région pour assurer la sécurité des populations.