Bilan du plan départemental d'action pour le logement et l'hébergement des personnes défavorisées

 
Bilan du plan départemental d'action pour le logement et l'hébergement des personnes défavorisées

Le plan départemental d'action pour le logement et l'hébergement des personnes défavorisées (PDALHPD) 2016-2020, approuvé par arrêté conjoint du Préfet et du Président du Conseil départemental le 22 décembre 2016, définit 4 axes opérationnels qui se décomposent en 21 fiches actions.

Les axes du plan concerne :

  • L'accès à l'hébergement et au logement dans une logique de logement d'abord ;
  • Le maintien dans le logement de façon durable et dans des conditions décentes ;
  • L'accompagnement des publics spécifiques dans l'accès au logement et ou le maintien ;
  • La domiciliation.

An cours des 4 années passées, l'investissement des acteurs du PDALHPD ainsi que le travail en synergie des services de l'Etat et du Conseil départemental ont contribué à une mise en œuvre effective du Plan.

Parmi toutes ces réalisations on peut noter par exemple, que la mise en œuvre de la Charte de prévention des expulsions locatives sur le territoire de l'Eure a permis une réelle prévention des expulsions locative, en 4 ans le nombre de jugement constatant la résiliation du bail a baissé de + 25 %. La mise en œuvre du plan a également permis la mise en place de nouveaux dispositifs accessibles aux publics du plan (pension de famille, résidence accueil ,dispositif de gestion locative adaptée et d'intermédiation locative).etc.

Pour autant, la politique relative au logement des personnes défavorisées doit se poursuivre et de nouvelles orientations stratégiques sont à définir dans le prochain PDALHPD.

Ce futur plan devra notamment asseoir la stratégie du logement d'abord sur le territoire de l'Eure, organiser la mobilisation de l'accompagnement sanitaire et veiller également, à une meilleure articulation entre le Fonds de solidarité habitat (FSH) et le Plan. Ces ambitions devront se traduire par des actions concrètes et être le résultat d'une consultation de tous les acteurs, institutionnels, représentants de la vie associative, représentants des usagers, des bailleurs...