Approbation du Plan de prévention des risques d’inondation de la Vallée de l’Andelle

 
Approbation du Plan de prévention des risques d’inondation de la Vallée de l’Andelle

La rivière Andelle et ses affluents, le Crevon, la Lieure, le Héron et le Fouillebroc, provoquent régulièrement des inondations. 1974, 1995, 1999, 2001 et 2003 sont les crues significatives les plus récentes.

L’objectif du plan de prévention des risques d’inondation (PPRIPlan de Prévention des Risques Inondation) est de réduire la vulnérabilité des personnes et des biens face aux inondations. Pour cela, il définit des règles de construction en fonction du risque d’inondation. Servitude d’utilité publique après son approbation par arrêté préfectoral, le PPRIPlan de Prévention des Risques Inondation est annexé au document d’urbanisme et pérennise ainsi la préservation du territoire et de ses enjeux.

Après de nombreuses années d’élaboration et de concertation avec les acteurs locaux, le plan de prévention des risques d’inondation de la vallée de l’Andelle a trouvé son dénouement le 7 juillet 2020 avec son approbation par le préfet de l’Eure. Treize communes sont concernées : Charleval, Douville sur Andelle, Fleury sur Andelle, Les Hogues, Ménesqueville, Perriers sur Andelle, Perruel, Pîtres, Pont-Saint-Pierre, Radepont, Romilly sur Andelle, Vandrimare et Vascoeuil.

Le PPRIPlan de Prévention des Risques Inondation de la vallée de l’Andelle s’inscrit dans la continuité des orientations jusqu’ici mises en œuvre par les communes et qui concourent à un développement raisonné de l’activité humaine en zone inondable. Il illustre également la volonté de communiquer plus et mieux sur le risque inondation et de faire évoluer le document vers un outil pédagogique accessible au plus grand nombre.
En s’appuyant sur les nombreux échanges avec les acteurs locaux, le PPRIPlan de Prévention des Risques Inondation de la Vallée de l’Andelle, piloté par la direction départementale des territoires et de la mer, conforte ainsi l’équilibre entre le développement économique du territoire et le maintien d’une vallée naturelle préservée.