Un agent, une mission : Brigitte Trotin, assistante chargée de la chasse à la DDTM

 
Un agent, une mission : Brigitte Trotin, assistante chargée de la chasse à la DDTM

Focus sur Brigitte Trotin, assistante chargée de la chasse à la DDTMdirection départementale des territoires de la mer. Quels rôles, quelles missions ? Réponses.

Brigitte Trotin est chargée de mener les actions réglementaires qui encadrent la pratique de la chasse dans le département. Elle élabore et/ou notifie les arrêtés d’ouverture et de fermeture et les arrêtés fixant la liste des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (ESOD).

Son activité est riche et variée. Son travail est réalisé en partenariat avec la fédération des chasseurs, l’office français de la biodiversité, la préfecture et les associations de protection de la nature.

Brigitte Trotin délivre les agréments pour les piégeurs, mais aussi les interdictions de piégeage dans certains secteurs (ceux notamment où la loutre est de retour). Elle autorise les lâchers ou les captures de gibier dans les parcs d’élevage, après avis de l’OFB. Elle participe à la réglementation de la chasse dans les gabions et les huttes et délivre les attestations de meutes.

Elle travaille surtout en étroite collaboration avec les 16 louvetiers nommés par le Préfet, conseillers techniques de l’administration sur les problèmes posés par la gestion de la faune sauvage, dont le rôle est de réguler et concilier les pratiques des chasseurs et des agriculteurs.

Depuis un an, elle a mis en place la dématérialisation des demandes de chasse anticipée (1 380 dossiers instruits en 2020), et la dématérialisation des dossiers ESOD (5 à 600 dossiers attendus en 2021). Ce nouveau service facilite la saisie des dossiers et la délivrance des attestations aux usagers.

En poste depuis 2007 dans l’unité Milieux Naturels Forêt Chasse à la DDTMdirection départementale des territoires de la mer de l’Eure, Brigitte TROTIN est l’interlocutrice privilégiée de tous les acteurs du monde de la chasse dans le département. Sa mission est essentielle au bon équilibre agro-sylvo-cynégétique.

Quelques chiffres

  • 20 000 chasseurs
  • 6 960 arrêtés plans de chasse individuels en 2020/2021
  • 300 gabions
  • 50 meutes pour la vénerie
  • 15 meutes à courre