La laïcité et les valeurs de la république au cœur de l’École

 
La laïcité et les valeurs de la république au cœur de l’École

La transmission des valeurs de la République est au cœur des missions de l’Éducation nationale. C’est la raison pour laquelle l’école se mobilise au quotidien pour incarner, transmettre, porter et défendre les valeurs qui fondent notre pacte républicain et ainsi permettre aux élèves de devenir des citoyens éclairés et respectueux des valeurs de la République. Dans le cadre de la journée de la laïcité qui s’est tenue le 9 décembre 2020, le préfet de l’Eure a rejoint les élèves du lycée Sedar Senghor d’Évreux pour une série d’ateliers.

Choisie pour commémorer la loi du 9 décembre 1905, dite loi de séparation des Églises et de l’État, la journée du 9 décembre est un des temps forts du parcours citoyen des élèves dans les écoles, collèges et lycées de toute la France.

Dans l’Eure, Jérôme Filippini, préfet de l’Eure a été rejoint par Dominique Leporati, directeur académique adjoint, Anne-Marie Morice, présidente du tribunal judiciaire, Dominique Puechmaille, procureur, ainsi que les élus de la mairie et de la région au lycée Senghor d’Evreux afin de rencontrer élèves et enseignants et échanger sur la question de la transmission des valeurs républicaines.

La délégation a suivi les élèves dans un jeu de piste à travers l’établissement afin de repérer et d’identifier les symboles républicains qui s’y cachaient. Elle s’est ensuite rendue à la webradio du lycée, afin de répondre aux questions des élèves, et la journée s’est terminée par un atelier débat, organisé par la maison des lycéens de l’établissement. Les échanges ont été particulièrement fournis, au point de susciter des vocations chez les élèves, intéressés notamment par le métier de préfet.

Ces actions de médiation autour du concept de laïcité et des valeurs républicaines ont eu lieu dans tout le département et s’inscrivent dans un vaste plan de formation dédié à la laïcité. Le but ? Former un millier de personnels issus de toutes les académies pour créer un vivier de formateurs académiques aux problématiques de laïcité. Ainsi, dans l’académie de Normandie, ce sont à ce jour 43 formateurs laïcité qui sont en mesure d’animer des formations de proximité.

Plus largement, la transmission des valeurs de la République et la compréhension de la laïcité fait partie du carré régalien. Mis en place dans chaque académie à la rentrée 2021, les carrés régaliens ont pour objectif de lutter contre toutes les formes de violences, de menaces et d’atteintes aux valeurs de la République. Ils ont également pour objectif d’accompagner au mieux celles et ceux qui en seraient victimes, élèves comme personnels.

Capture

Pour remplir ces missions essentielles, ces « carrés » réunissent une équipe renforcée de personnels experts qui assurent une veille permanente, accompagnent écoles et établissements sur le terrain et coordonnent leur action avec celle des partenaires de l’académie, au premier rang desquels les services de police et de gendarmerie et les autorités judiciaires.