L’État soutient l’action du conseil départemental en matière de lutte contre la pauvreté et de protection de l’enfance

 
L’État soutient l’action du conseil départemental en matière de lutte contre la pauvreté et de protection de l’enfance

Le 11 décembre dernier, le préfet et le président du conseil départemental ont signé la convention d’appui à la lutte contre la pauvreté et d’accès à l’emploi. Une seconde convention signée avec le directeur de l’ARSAgence Régionale de Santé portait également sur la protection de l’enfance. Au total, 3,6 millions d’euros de l’État qui viennent renforcer l’action du conseil départemental.

Ces deux documents ont associé les services de la DDCS, du conseil général et de l’ARSAgence Régionale de Santé. Au titre de la première convention, l’Etat finance en 2020 des dispositifs permettant de :

  • Faciliter le parcours des bénéficiaires du RSARevenu de solidarité active vers l’emploi au travers notamment d’un parcours d’accompagnement renforcé,
  • Des actions permettant d’accompagner les personnes en insertion par l’activité économique vers le marché de l’emploi
  • De lutte contre la fracture numérique et de prévention des ruptures scolaires
  • De renforcement des actions de formation pour les travailleurs sociaux

Ce sont ainsi environ 1 430 000 € que l’Etat a consacré à ces actions en 2020.

La seconde convention en matière de protection de l’enfance permet quant à elle de :

  • Renforcer les moyens de la PMIPetites et moyennes industries Protection maternelle et infantile
  • Répondre plus précocement aux besoins des familles
  • Sécuriser les parcours des enfants et prévenir les ruptures
  • Développer les mesures de suivi au domicile
  • Améliorer le signalement et le traitement des situations en matière de protection de l’Enfance.

L'Etat consacre ainsi 1 460 000 € à ces actions, auxquels viennent s'ajouter 458 000 € fonds d'intervention régional de l'ARSAgence Régionale de Santé et 372 589 € de l'ONDAM.