Une réponse globale contre les violences conjugales dans l’Eure : le centre de prise en charge des auteurs (CPCA)

 
Une réponse globale contre les violences conjugales dans l’Eure : le centre de prise en charge des auteurs (CPCA)

La protection des victimes de violences conjugales nécessite une prise en charge globale qui passe par la mobilisation et la coordination de nombreux services et institutions : forces de l’ordre, justice, structures médico-sociales et sanitaires, associations, etc. Depuis cet été un nouveau dispositif est mis en place qui s’adresse cette fois aux auteurs de violences : Le centre de prise en charge des auteurs (CPCA) se donne pour objectif de prévenir toute récidive grâce à l’accompagnement, l’orientation et la responsabilisation des auteurs de violences conjugales.

Les Centres de Prise en Charge des Auteurs de violences (CPCA) sont des dispositifs nouveaux, issus des réflexions menées dans le cadre du « Grenelle contre les violences conjugales. Complémentaires des mesures judiciaires et dispositifs existants alternatifs à l’incarcération, ils visent à prévenir la récidive en assurant un accompagnement global et pluridisciplinaire des auteurs : médico-social, psychologique et social.

Dans la région, dans le périmètre de la cour d’appel de Rouen (périmètre ex Haute-Normandie), un CPCA vient d’être créé. Il fait partie des 11 premiers créés au niveau national.

Coordonné par la Fédération des Acteurs de la Solidarité de Normandie, ACORES est un Centre de Prise en charge des Auteurs mis en place sur les territoires de Rouen, Le Havre, Dieppe et Évreux.

Dans le département de l’Eure, l’antenne est portée par l’association l’Abri.

Le dispositif est accessible :

  • Aux personnes dites volontaires qui peuvent contacter directement l’association ou être orientées par les partenaires. Une participation financière sera demandée à la personne selon ses ressources ;
  • aux personnes en pré-sentenciel : Dans l’attente d’un jugement, un magistrat peut ordonner une prise en charge par l’intermédiaire d’un contrôleur judiciaire ;
  • aux personnes en post-sentenciel :Suite au passage en jugement ou sortie de détention assortie d’une mesure de sursis probatoire, le juge d’application des peines peut ordonner une prise en charge dans le cadre du CPCA

La prise en charge dure de 4 à 6 mois et comprend un accompagnement collectif et individuel.

Les séances de groupe permettent d’aborder différentes thématiques telles que les représentations femmes/hommes, le couple, les différentes formes de violences, la parentalité, les addictions, etc.

L’accompagnement individuel est proposé en fonction des besoins de la personne. Il peut porter sur les questions de santé, de logement, d’insertion, etc.

Contact :

l’Abri, 9 boulevard de la Buffardière 27 000 Évreux.

Cpca.acores.evreux@abriasso.org

Coordinatrice de parcours : Aubane DIOUF

07 50 70 90 23

Mercredi de 14H00 à 17H30/jeudi et vendredi de 9H00 à 12H30 et de 14H00 à 17H30