L'Etat au soutien de l'investissement des collectivités locales

 
 
L'Etat au soutien de l'investissement des collectivités locales

Chaque année, l’État apporte d’importantes subventions aux communes et aux intercommunalités pour réaliser des travaux d’aménagement, de rénovation ou de constructions nouvelles. Cela se traduit par exemple par le réaménagement d’un centre bourg, la rénovation d’une école, d’une salle des fêtes, d’une mairie, la construction d’une maison de santé ou encore la restauration d’une église.

En 2021, c’est un total de subventions de 32,5 millions d’euros(M€) que le préfet vient d’attribuer aux collectivités de l’Eure : 19,8 M€ au titre de la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) et 12,7 M€ au titre de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR).

Ces crédits ont très fortement augmenté grâce au programme France Relance décidé par l’État. Ce sont 6 M€ de plus en 2020, et 12 M€ supplémentaires en 2021.

Au total, plus de 600 projets des communes de l’Eure seront soutenus par l’État en 2021.

Première des priorités de ce plan de soutien, la rénovation énergétique des bâtiments des collectivités bénéficiera de 7,1 M€, dans 50 communes et intercommunalités, pour un montant total de travaux de 14,1 M€. Ainsi de nombreuses communes pourront rénover et isoler une école, améliorer l’efficacité énergétique d’une salle des fêtes ou d’un gymnase ou encore remplacer une chaudière par une pompe à chaleur.

Autre priorité, l’entretien du patrimoine historique des communes de l’Eure. A ce titre, 30 projets, dans 29 communes, bénéficieront de 2 M€ de subventions pour un montant total de travaux de 5,5 M€. Ainsi de nombreuses églises, patrimoine des communes, pourront-elles bénéficier cette année de travaux de restauration, de mise en sécurité, de rénovation de toiture. Plusieurs opérations concerneront aussi des lavoirs ou d’autres monuments d’intérêt historique. La protection et la reconstruction de l’église de Romilly-la-Puthenaye seront accompagnées par la DETR (voir ci-après).

La sécurité des Eurois sera renforcée grâce aux travaux financés avec l’aide de l’État :

  • Les travaux de défense contre l’incendie effectués par les communes seront soutenus fortement, à hauteur de 2,1 M€ dans 196 communes.
  • Le déploiement de la vidéo-protection sera accompagné, dans 31 communes, à hauteur de 611 000 €.

Les travaux concernant la santé et l’hygiène sont aussi soutenu par l’État, avec des investissements concernant des maisons de santé, mais aussi la rénovation des sanitaires dans les écoles.

Ces crédits bénéficient aux communes et aux intercommunalités dans tout le département, qu’il s’agisse de communes urbaines ou de petites communes rurales. L’État accompagne ainsi la vitalité du territoire eurois dans toutes ses composantes. A titre d’exemple :

  • les villes lauréates du programme « Action Cœur de ville » (Évreux, Louviers et Vernon) recevront 5,6 M€ pour 23 projets  ;
  • les 36 communes lauréates du programme « Petites Villes de Demain » bénéficieront de 7,4 M€ pour 88 projets ;
  • les autres communes et intercommunalités du département seront soutenues à hauteur de 19,5 M€ pour 504 projets.

Les collectivités vont désormais pouvoir engager, dès que possible, ces travaux. 32,5 M€ de subventions de l’État, pour un total de travaux de 83 M€, ce sont autant de commandes passées aux entreprises du bâtiment et aux fournisseurs, notamment situées dans l’Eure et en Normandie, garantissant ainsi un surplus d’activité pour ces employeurs et pour leurs salariés.

*

L’État au soutien de la commune de Romilly-la-Puthenaye après l’incendie du 16 avril

Après le dramatique incendie survenu le 16 avril dans l’église de Romilly-la-Puthenaye, l’État prendra toute sa part dans les travaux de sécurisation, puis de reconstruction de l’édifice, en accompagnant la commune, comme madame Bachelot, ministre de la culture, s’y est engagée auprès du maire.

Dès le matin de l’incendie, l’architecte des bâtiments de France (ABF) a pu conseiller les sapeurs-pompiers, puis s’est rendue sur place, en présence de la sous-préfète de Bernay.

Les services de la direction régionale des affaires culturelles (DRACdirection régionale des affaires culturelles) conseilleront le maire sur les travaux immédiats de sécurisation et d’inventaire.

Le préfet de l’Eure s’engage à réserver, le moment venu, des crédits au titre de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) pour accompagner financièrement la reconstruction de l’église, aux côtés des autres financeurs.