Iles et berges de la Seine dans l’Eure

 

Iles et berges de la Seine dans l’Eure

La proposition de site a été transmise à l’Union européenne en 2006 et il a été désigné zone spéciale de conservation par arrêté ministériel du 23 juin 2014 . D’une superficie de 326 hectares, il s’étend sur 60 kilomètres en suivant le lit mineur de la Seine.

IMGP1441_ile_du_port_cle7e5927

Ile du port © A. Ravary/Biotope

Les habitats d’intérêt communautaire  couvrent un peu plus de la moitié du site.

L’enjeu majeur porte sur la préservation des dernières forêts alluviales des bords de Seine pour une superficie de 112 hectares.

Ces forêts alluviales sont des habitats relictuels qui témoignent de l’écosystème originel de la Seine. Elles sont dites à bois tendre (saules blancs) quand elles ont les pieds dans l’eau et à bois dur (chênes pédonculés, frênes, aulnes, ormes) quand le terrain sur lequel elles poussent est moins engorgé. Avec leur système racinaire varié, elles favorisent l’ancrage des berges et limitent leur érosion. Elles jouent un rôle épurateur en piégeant, en partie, les nutriments des eaux et sont un corridor biologique qui sert d’abri et de source de nourriture pour de nombreux animaux.

IMGP1253_saulaie_blanche_couv_cle0936a1

Saulaie blanche © A. Ravary/Biotope

Au printemps, quand le niveau de la Seine baisse, on assiste au développement d’une végétation annuelle sur les berges. De nombreuses mégaphorbiaies, végétations humides à hautes herbes, couvrent plus de 40 hectares sur le site.

IMGP1304_megaph_mesotroph_R454_Port_Morin__cle7eb4ac

Mégaphorbiaie à Port-Morin © A. Ravary/Biotope

Plusieurs espèces animales d’intérêt communautaire  ont été recensées dont cinq espèces de poissons migrateurs qui fréquentent la Seine : saumon atlantique, grande alose et alose feinte, lamproies fluviatile et marine.

DSC_2448_pf_cle615d6a

© A. Ravary/Biotope

On y rencontre une flore riche avec des espèces patrimoniales, dont certaines sont protégées comme le séneçon aquatique (cf le catalogue « Inventaire de la flore vasculaire de Haute-Normandie » ).

La plus grande vulnérabilité du site est liée à l’artificialisation de la Seine avec les nombreux aménagements sur les berges et à la stabilisation des niveaux d’eau pour améliorer la navigabilité du fleuve. La mauvaise qualité générale de l’eau de la Seine perturbe les milieux et les espèces aquatiques. Certains milieux sont menacés par des espèces exotiques envahissantes, telle la Jussie, présente sur l’île-aux-moines et sur l’île Saint-Pierre.

IMGP1324_ile_des_3_rois_cle0d4496

Ile des trois rois © A. Ravary/Biotope

29 communes  ont une partie de leur territoire dans le site. Le régime de propriété  des parcelles en Natura 2000 est essentiellement privé.

Le document d'objectifs, élaboré par le Conseil Général de l'Eure, a été approuvé en septembre 2012 . La communauté d'agglomération Seine-Eure a été désignée structure porteuse pour le suivi et la mise en oeuvre du document d'objectifs.

Document d'objectifs :

Le comité de pilotage  rassemble de nombreux partenaires qui ont été associés à la rédaction du DOCOB et qui seront associés à sa mise en œuvre.

Les objectifs de gestion porteront notamment sur le maintien et la restauration des forêts alluviales, des prairies et des mégaphorbiaies, le maintien des bras secondaires et des bras morts, la préservation des zones de frayères en bord de Seine et l’amélioration de la qualité de l’eau de la Seine.

IMG_3765_herbier_sparg_cle7ac1e1

Herbiers aquatiques © A. Ravary/Biotope

Un inventaire des peupliers noirs (Polulus nigra), espèce emblématique aujourd'hui menacée, a été réalisé à l'été 2014 et une vingtaine de stations ont été recensées sur le site. Des boutures seront prélevées à l'hiver 2015 dans le cadre du programme de conservation du Peuplier noir animé par l'Institut national de recherche agronomique d'Orléans en lien avec la pépinière forestière de l’État de Guéméné-Penfao.

La variété Populus nigra de mélanges de clônes "Seine plaine" a été homologuée en avril 2014. Il s'agit de 25 arbres sauvages qui représentent la diversité des peupliers noirs des bords de Seine connue à ce jour. Ils sont commercialisés chez 8 pépiniéristes.

Fiche d'identité du site

Liens utiles

Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie

Inventaire national du patrimoine naturel

DREAL Haute-Normandie

Communauté d'Agglomération Seine-Eure

Centre Régional de la Propriété Forestière de Normandie

Département de l’Eure

Dispositif 2020-2022 "Territoire Engagé pour la Nature" : 4 lauréats dans l’Eure

Territoire Engagé pour la Nature (TEN) est une opération d’engagement des collectivités infra régionales en faveur de la biodiversité. Initié par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, ce dispositif est mis en œuvre au niveau national par l’Agence Française de la Biodiversité et animé par l’Agence Normande de la Biodiversité et du Développement Durable .

Dans l’Eure, les 4 lauréats sont :

  • Agglo seine Eure
  • Longchamp
  • Notre Dame de l’Isle
  • Alizay

En savoir plus :

Qu'est-ce qu'un Territoire Engagé pour la Nature ?

> TEN_Presentation AFBAgence Française de la Biodiversité - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,98 Mb

> carte TEN_Normandie_2019 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,22 Mb

logo

Produits à usages phytopharmaceutiques, quelles utilisations ?

Plaquette d'information réalisée pour présenter les évolutions réglementaires et fournir des exemples d'alternatives simples aux phytosanitaires

> produits_phytopharmaceutiques-vf - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,49 Mb


Maladie des tâches blanches de l'érable

Info-technique relative à de très fortes attaques  de la maladie des tâches blanches de l'érable qui sévit dans le nord de la France.

> fiche d'information - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,16 Mb