Lutte contre la radicalisation

Pour éviter de nouveaux drames, soyons vigilants !

 
Pour éviter de nouveaux drames, soyons vigilants !

Afin d’agir contre la menace terroriste et lutter contre l’enrôlement djihadiste, chaque citoyen est appelé à être vigilant.

L’attitude d’une personne de votre entourage devient préoccupante, un départ à l’étranger ou une action en France semble se préparer ? Il faut réagir. Cela permet de sauver la vie de vos proches et d’éviter de nouveaux drames.

Les comportements témoignant d’une radicalisation doivent être signalés, par téléphone ou sur internet. Si la situation est jugée préoccupante, la personne signalée et sa famille bénéficieront d’un accompagnement adapté.

L’objectif est de prendre en charge la personne radicalisée pour éviter qu’un drame se produise. S’il s’agit d’un mineur, des mesures existent pour empêcher son départ en Syrie ou en Irak.


0 800 005 696

Le numéro vert du centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation, a été lancé en avril 2014. Il propose une écoute, des conseils et un accompagnement.

La plateforme téléphonique est ouverte du lundi au vendredi, de 9 h à 18 h, heure de Paris.

En plus de la métropole, les départements d’outre-mer sont couverts par le dispositif (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Mayotte, La Réunion), ainsi que La Nouvelle-Calédonie et les collectivités d’outre-mer (Saint-Pierre-et-Miquelon, les îles Wallis et Futuna, la Polynésie française, Saint-Barthélemy et Saint-Martin).

> Le numéro vert Stop-Djihadisme - Comment ça marche - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,15 Mb


Stop-djihadisme.gouv.fr

Le site stop-djihadisme.gouv.fr, créé en janvier 2015, offre des informations permettant de décrypter la propagande djihadiste, ainsi qu’un formulaire de signalement

Quelques exemples de signes d’un processus de radicalisation

Plus les signes sont nombreux, plus ils doivent alerter la famille et l’entourage

  • Rupture avec la famille, les anciens amis, éloignement de ses proches
  • Rupture avec l’école, déscolarisation soudaine
  • Nouveaux comportements dans les domaines suivants : alimentaire / vestimentaire / linguistique / financier
  • Changements de comportements identitaires : propos asociaux / rejet de l’autorité / rejet de la vie en collectivité
  • Repli sur soi
  • Fréquentation de sites internet et des réseaux sociaux à caractère radical ou extrémiste
  • Discours antisémite, complotiste…

En cas d’urgence, notamment pour vous opposer à la sortie du territoire de votre enfant mineur sans la présence d’une personne titulaire de l’autorité parentale, adressez-vous sans délai au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie la plus proche.


> Dossier de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 9,19 Mb

> Affiche pour impression - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,59 Mb

> Dépliant pour impression - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,02 Mb